L'Enseignement de Ramana Maharshi

erm.jpg - 10250 Bytes
Ramana Maharshi
La Présence est partout.

Une fois toutes les pensées apaisées il ne restera plus que la pure Conscience.

Juste au moment du réveil et avant d'avoir pris conscience du monde, il y a ce pur "JE"-"JE". Accrochez-vous y, sans dormir et sans laisser les pensées s'emparer de vous.

Mental, égo, intellect, des noms différents pour un seul et même organe intérieur. Le mental n'est qu'un agrégat de pensées. Les pensées ne peuvent exister que pour l'égo. Toutes les pensées sont donc imprégnées de l'égo. Recherchez d'ou s'élève le "je" et les pensées disparaitront. Ce qui reste c'est la pure conscience, le Soi.

Le cœur des Upanishad est appelé Hridaya. Ca veut dire: (ceci est le centre). Il est le siège de la Réalisation. Le lieu d'ou le mental s'élève et ou il se résorbe. Quand un homme rêve il se crée lui-même ainsi que son entourage. Ultérieurement tout se résorbe en lui. L'UN est devenu le spectacle multiple, en même temps que le spectateur. De même, à l'état de veille, l'UN devient multiple.

La connaissance véritable ou l'ETRE ( Sat ) réside dans le centre appelé cœur. Quand on se réveille, elle est reflétée dans le cerveau. A partir de la, la conscience se répand dans tout le corps et le "je" surimposé se met à fonctionner. La lumière pure dans le cerveau est le mental pur. Lorsqu'elle est contaminée (par les pensées), elle se transforme en mental ordinaire, impur. Tout cela est contenu dans le Soi. Le corps, le monde, tout est dans le Soi.

Nous faisons l'expérience continuelle du SOI sans l'aide des sens. Seule notre propre conscience est connaissance directe. Connaitre son propre SOI = être conscient.

L'unique totalité, infinie et indivisible (le plenum ) devient consciente d'elle-même en tant que "JE". C'est son nom originel. Tous les autres noms, tels que OM, ne viennent qu'âpres.

Le monde apparait et disparait avec le mental. Ce qui apparait et disparait n'est pas le Soi. Le Soi donne naissance au mental, le soutient et le résorbe. Ainsi le Soi est le principe sous-jacent. Le mental, le corps et le monde ne sont pas sépares du Soi. Ils surgissent du Soi puis disparaissent en Lui. Ces ombres ne peuvent affecter le Soi.

Le Soi est le cœur. Le cœur est lumineux par lui-même. La lumière s'élève du cœur puis atteint le cerveau (le siège du mental). Le monde est perçu par le mental, i.e. grâce a la lumière réfléchie du Soi. Si le mental est tourné vers la source de lumière (le cœur, le Soi) la connaissance objective cesse et seul le Soi resplendit en tant que cœur.

Le mental est comparable à la lune et le Soi au soleil. Le mental est utile en raison de la lumière qui s'y réfléchit, ce qui permet de voir les objets. Quand le soleil se lève (réalisation du Soi) la lune (le mental pâlit et) ne sert plus a rien en plein jour.

Le mental n'est qu'une projection du Soi qui apparait a l'état de veille.

Détruire le mental veut dire ne pas l'admettre comme existant en dehors du Soi. Même en ce moment le mental n'existe pas. Il n'est qu'un fantôme procédant du Soi.

L'unique Soi est Éternel. Il n'y a ni mort ni naissance. Ce qui est né, c'est seulement le corps. Le corps est une création de l'égo. L'égo émerge, c'est le réveil. En même temps les pensées s'élèvent. Ces pensées ne peuvent provenir que du Soi conscient. S'en rendre compte aide a l'extinction de l'égo. C'est alors que la réalisation de l'UNIQUE EXISTENCE INFINIE, ÉTERNELLE devient possible. Dans cet État il n'y a pas d'individus en dehors de l'EXISTENCE Éternelle, Infinie. Il ne peut donc pas y avoir de pensée de mort. Le corps qui est né se réduit a une pensée et l'émergence de cette pensée est la racine de tout le mal. Trouvez d'ou jaillissent les pensées. Alors vous demeurerez dans le Soi toujours présent au plus profond de vous-même et vous serez libère de l'idée de la naissance et de la mort.

Le Soi est la Réalité pure, non associée, dans la lumière de laquelle brillent le corps, l'égo, etc.

Le mental n'est qu'un amas de pensées.les pensées s'élèvent parce qu'il y a le penseur. Le penseur c'est l'égo. Si l'on cherche l'égo il disparait automatiquement. L’égo et le mental sont la même chose; L'égo est la "pensée racine" d'ou s'élèvent toutes les autres pensées. La pensée "JE" s'élève de la ou le souffle descend. Les deux s'élèvent et descendent ensemble. Quand ils descendent, se manifeste simultanément un autre "JE"-"JE"", lumineux et infini, continu et ininterrompu. C'est la le but. On le désigne de divers noms: Dieu, le Soi etc.

Une méthode consiste à être attentif à l'inspiration et à l'expiration


Une question posée a Ramana Maharshi au sujet du mal et de la souffrance dans le monde:

Q.: Pourquoi le "samsara"---la création et la manifestation sur le plan du ‘fini’est-il plein de souffrances et de mal?

Réponse de Ramana: C'est la volonté de Dieu.

Q.: Pourquoi Dieu veut-il qu'il en soit ainsi?

M.: C'est impénétrable. Aucun mobile ne peut être attribué à ce Pouvoir.---ni désir ni finalité ne peuvent être conférés à ce seul Infini, cet Être omniscient et omnipotent.Dieu n'est pas affecté par les activités qui se déroulent en Sa présence; tout comme le soleil face aux activités du monde.Il n'y a aucun sens à vouloir attribuer a l'Unique une responsabilité ou une motivation avant qu'il ne devienne le multiple. Mais la volonté de Dieu régissant le cours prescrit des choses, fournit une bonne solution au problème du libre arbitre ( vexata quaestio). Si notre mental est agité par le sentiment d'imperfection et d'insatisfaction de ce qui nous arrive ou de ce que nous avons commis ou omis, alors il est sage d'abandonner le sens de la responsabilité et du libre arbitre et de nous considérer comme l'instrument prédestine de l'Omniscient et Omniprésent afin d'agir et de souffrir selon Son bon plaisir. C'est Lui qui se charge de tous les fardeaux et qui nous donne la paix.

Retour à la page couverture